La reconversion des danseurs.

Mis à jour : janv. 23

La reconversion des danseurs.


Nous, les danseuses et danseurs, de compagnies – classiques, néo-classiques, contemporaines, etc. – de cabaret, de comédies musicales, de tous horizons et de toutes origines, nous avons la chance de réaliser notre passion, mais nous avons également la responsabilité de trouver une voie de reconversion, car notre métier, aussi beau soit-il ne peut être une fin en soi.



Alors, à quel âge devons-nous penser à notre reconversion professionnelle ? La transition est-elle longue ? Pouvons-nous continuer à danser en même temps ? Et tout simplement, par où commencer ?


Partant de mon expérience personnelle, j’ai toujours su que je souhaiterai reprendre des études à un moment ou à un autre ; néanmoins, j’étais entièrement focalisée sur l’avancée de ma carrière et j’ai donc décidé de me vouer, corps et âme, à la danse et plus particulièrement au mythique cabaret le Lido de Paris. Au bout de dix ans, ayant atteint tous mes objectifs artistiques, je sentais ma soif d’apprendre se réveiller et parallèlement, j’ai également commencé à souffrir de blessures récurrentes.


J’ai donc décidé de commencer par un bilan de compétences ; j’ai démarché plusieurs agences, afin d’être sûre de pouvoir installer une relation de confiance avec la personne qui m’accompagnerait. Il est tellement difficile de savoir précisément ce que nous souhaitons faire après une telle passion, c’est pourquoi il faut prendre le temps de la réflexion. Ainsi, la question fondamentale que je retiens de cette expérience est : mon souhait, aujourd’hui même, est-il de retrouver un métier ou d’ouvrir mon esprit et enrichir ma connaissance ?


C’est donc très naturellement que le choix de l’école Sciences Po Paris est apparu très rapidement pour moi, car j’avais ce besoin d’ouverture sur le monde, ce besoin d’avoir une opinion, réfléchie et construite par une intelligence façonnée.


Toutefois, il n’est pas forcément nécessaire de se lancer dans de très longues études ; cela relève d’un choix tout-à-fait personnel et nous avons la chance, en France, d’avoir de nombreuses institutions et organisations qui nous permettent de suivre un nombre incalculable de formations en tous genres. Bien sûr, allier les études et la danse au niveau professionnel est éreintant, mais c’est possible ! C’est une question d’organisation, de patience et de confiance en soi.


Il faut briser l’appréhension et la peur et se lancer dans cette nouvelle aventure à bras ouverts : nous sommes des artistes, libres, forts, capables de se remettre constamment en question et la discipline et la rigueur sont des qualités qui font partie de nous.


Enfin, je n’aurais qu’un dernier conseil à vous prodiguer : n’ayez pas peur d’en parler à vos amis et de vous entourer d’eux à ce moment clef de votre vie. Il est extrêmement gratifiant d’inspirer ses proches et de trouver l’inspiration en eux en retour !


C’est ainsi que je peux dire que mes amies danseuses ont toutes réalisé de brillantes études : diplômée de l’Esmod-Isem, formation de community manager RNPC, étudiante à la Sorbonne, puis validation d’un master management interculturel… Et pour finir en beauté, ces efforts ont payé, puisqu’aujourd’hui elles sont donc professeures de danse, cheffes d’entreprises, community manager, ou encore stylistes !


Le monde est à vous, embrassez-le !


Love

Charlène de la Team K. xxx